Chez Mélisse

Haikus Savons tambouilles lectures images divers

20 avril 2009

Le prédicateur

L'avis d'Amazon :

Présentation de l'éditeur
41YDjF87F1L__SL500_AA240_Dans les rochers proches de Fjàllbacka, le petit port touristique suédois dont il était question dans La Princesse des glaces, on découvre le cadavre d'une femme. L'affaire se complique quand apparaissent, plus profond au même endroit, deux squelettes de femmes... L'inspecteur Patrik Hedstrôm est chargé de l'enquête en cette période estivale où l'incident pourrait faire fuir les touristes et qui, canicule oblige, rend difficiles les dernières semaines de grossesse d'Erica Falck, sa compagne. Lentement, le tableau se précise : les squelettes sont certainement ceux de deux jeunes femmes disparues vingt-quatre ans plus tôt. Revient ainsi en lumière la famille Hult, dont le patriarche, Ephraïm, magnétisait les foules accompagné de ses deux petits garçons, Gabriel et Johannes, dotés de pouvoirs de guérisseurs. Depuis cette époque et un étrange suicide, la famille est divisée en deux branches qui se haïssent. Alors que Patrik assemble les morceaux du puzzle, on apprend que Jenny, une adolescente en vacances dans un camping, a disparu. La liste s'allonge... Une nouvelle fois, Camilla Lâckberg excelle à tisser son intrigue, manipulant son lecteur avec jubilation, entre informations finement distillées et plaisir de nous perdre en compagnie de ses personnages dans une atmosphère provinciale lourde de secrets.

Biographie de l'auteur
Camilla Lâckberg, née le 30 août 1974, est l'auteur de plusieurs romans noirs mettant en scène Erica Falck et dont l'intrigue se situe à Fjàllbacka, petite ville tranquille de la côte suédoise. La Princesse des glaces ( Actes Sud, 2008 ) a reçu en France le grand prix de la Littérature policière et le prix du Polar étranger au Festival de Cognac. Classés parmi les meilleures ventes de ces dernières années en Suède, ses ouvrages paraîtront successivement chez Actes Sud.

Mon avis :

J'ai beaucoup aimé le Princesse des glaces et ce second opus ne m'a pas déçue. Les personnages sont finement décrits sans lourde analyse psychologiques. Le rythme de l'intrigue est bien ficelé et le dénouement n'est pas téléphoné. L'écriture est assez visuelle (on va chaud avec la canicule!)

Bref 16/20

Posté par melisse creation à 07:36 - Lectures et spectacles - Commentaires [0] - Permalien [#]

Commentaires

Poster un commentaire